Insaisissables 2

Pour vous j’ai décidé ces derniers jours d’aller voir Insaisissables 2 en salle. En réalité aussi pour moi, je l’avoue.

Résumé : Un an après avoir surpassé le FBI et acquis l’admiration du grand public grâce à leurs tours exceptionnels, les 4 Cavaliers reviennent ! Pour leur retour sur le devant de la scène, ils vont dénoncer les méthodes peu orthodoxes d’un magnat de la technologie à la tête d’une vaste organisation criminelle. Ils ignorent que cet homme d’affaires, Walter Marbry, a une longueur d’avance sur eux, et les conduit dans un piège : il veut que les magiciens braquent l’un des systèmes informatiques les plus sécurisés du monde. Pour sortir de ce chantage et déjouer les plans de ce syndicat du crime, ils vont devoir élaborer le braquage le plus spectaculaire jamais conçu.

Avis : Plusieurs retournements de situation apparaissent ce qui rend l’intrigue intéressante ; les cavaliers se font piéger, mais piègent à leur tour ! Des scènes assez intéressantes, drôles et magiques ; celle de la puce, de l’eau qui se stoppe tiennent en haleine les spectateurs ! Le but des cavaliers dans ce deuxième acte: dévoiler aux gens la face cachée de milliardaires qui veulent utiliser leurs données privées à des fins peu propres. Le film est surprenant, avec plusieurs rebondissements, l’intrigue est bien cousue et la fin, bien qu’attendue est intéressante, avec de la magie mais aussi un peu de science avec des illusions d’optique réalisées presque sans trucage.

Une suite ? Je pense, oui… La fin n’est pas fermée et j’imagine le dévoilement de l’identité de l’œil dans le troisième opus et de tout de façon les injustices dans le monde sont nombreuses, et les cavaliers ont encore du travail !!!

Le mot de la fin ? Acheter ce film en bluray/dvd quand il sortira, vous ne serez pas déçu, si vous avez apprécié le premier.

Le dernier bar avant la fin du monde – Lille

Aujourd’hui, focus sur un lieu unique dans la capitale des Flandres, j’ai nommé… LE DERNIER BAR AVANT LA FIN DU MONDE (fond sonore : générique de l’Exorciste). Le dernier Bar avant la fin du monde est un endroit prisé des geeks et des amoureux de la culture geek qui se situe dans le cœur du vieux-Lille.

Fin du monde, fin du monde, depuis le bug de l’an 2000 et la fin du monde maya, cette notion me semble quand même bien surfaite mais bon elle fait surtout référence au film « Le dernier pub avant la fin du monde ». Installé rue de Pas, dans un étonnant manoir gothique (jadis occupé par un magasin de vêtement), le bar s’adresse en priorité aux fondus de la culture geek.

IMG_0443

Que dire… Tout d’abord l’accueil du personnel et cette décoration faite de livres et de jeux que vous pouvez utiliser à votre souhait. L’espace n’est pas immense, et l’on a envie de prolonger le temps ou l’on est bien assis en sirotant les cocktails et en dégustant les saucissons locaux. Du vrai bonheur, loin des bars classiques et des tarifs exubérants. Une carte de cocktails très variés.

IMG_0439

Dernier-bar-avant-la-fin-du-monde-1

N’oubliez pas d’admirer le décor derrière le bar en forme de Phoenix (référence au logo de la bière Grimbergen).

IMG_0897

Le personnel est très souriant et vous aide dans votre choix (mention spéciale aux serveurs !!!). Le patron (Yoann Minebois) est accueillant et sait vous mettre à l’aise ; sans compter qu’il est très mignon (alors ne bouder pas votre plaisir de parler avec lui).

Vous avez la possibilité de pouvoir jouer à de nombreux jeux d’ambiance (élixir, aventuriers du rail…) où jouer aux jeux vidéos dans une pièce prévue à cet effet, tout cela dans une ambiance tout droit sortie de Poudlard (mention spéciale pour les toilettes Tardis ou la micro salle sous l’escalier) avec une playlist Rock.

Un lieu qui se laisse découvrir, je recommande !!!

 

Lille de nuit

Lille

L’homme débraillé a quitté son cocon pour rendre visite à Lille, la capitale des Flandres. Et finalement, il a plutôt aimé !

Nous sommes allés dans plusieurs restaurants du Vieux Lille. Mus par un grand élan de gourmandise, nous avons goûtés les gaufrettes lilloises de chez Meert, à la vanille de Madagascar. Pour ajouter un peu de bravitude à la bravitude, nous avons même infligé à nos systèmes digestif du Welch (plat avec du pain, du Cheddar ou du Maroilles, de la bière et du jambon tout ça en sorte de mille-feuille, mais la légende urbaine raconte qu’il est également préparé avec du sang de jeune vierge et des rognures d’ongle de petits enfants).

IMG_0475

Après, ce Hiroshima dans nos estomacs, nous avons visités le cœur du Vieux Lille ; Flânons simplement dans ces quartiers du Vieux-Lille que nous avons tant aimés :

Place du Général de Gaulle

Il s’agit de la place historique et principale de la ville.

IMG_0436

Mais ce que intéressant par-dessus tout c’est la Vieille Bourse : 24 maisons particulières qui donnent sur une cour intérieure où bouquinistes, antiquaires et joueurs d’échecs se retrouvent l’après-midi.

IMG_0430

Place Gilleson

Derrière la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille, se trouve une place absolument adorable aux allures de petit village : la place Gilleson où d’anciennes maisons ont l’air de se chevaucher précédées par de petits ponts en bois. Un charme indéniable !

IMG_0647

L’architecture de la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille peut sembler curieuse par son mélange de tradition et de modernité mais lorsque le soleil l’illumine, elle offre un fabuleux spectacle : sa face en marbre devient translucide et se laisse traverser par les rayons du soleil !

Rue de Weppes

En passant par la rue des 3 Mollettes vous pouvez rejoindre la rue de Weppes, une petite curiosité architecturale au cœur du Vieux-Lille. Non seulement elle vaut le coup d’œil pour son charme mais c’est aussi un très bon raccourci pour accéder à la rue Esquermoise par un petit passage en bois.

blogDSCF9977

rue-de-weppes

Place Louise de Bettignies

Cette très jolie place est bordée de belles maisons typiques qui sont d’anciennes demeures flamandes caractéristiques de ce quartier historique.

Place Louise de Bettignies - Photo 2

Place Louise de Bettignies - Photo 1

Ilot Comtesse

L’Ilot Comtesse est un espace de verdure en plein cœur de Lille où il y fait bon pique-niquer durant la belle saison.

Le charme du Vieux-Lille

On peut dire qu’en général le Vieux-Lille a des façade colorées, une architecture flamande mêlant les briques rouges et les pierres, des jolies portes, des moulures, des rues pavées, des hôtels particuliers…

blogDSCF0108

blogDSCF9965

L’Opéra & la Place du Théâtre

L’opéra de Lille, édifice de l’architecte Louis-Marie Cordonnier et de style néo-classique, trône fièrement place du théâtre. Il est le lieu incontournable de manifestations musicales éclectiques et de renommée internationale.

IMG_0418

Et la nouvelle bourse ou chambre de commerce situé à côté de l’opéra !

Le palais des beaux arts

Ce musée est sans conteste l’un des plus riches musées français. Dans un superbe bâtiment du XIXème siècle, il présente des collections prestigieuses de peintures européennes (Rubens, Van Dyck, Goya, Delacroix…), de peintures françaises du XIXème siècle (David, Courbet, Puvis de Chavannes…), de sculptures du XIXème (Rodin, Claudel, Carpeaux…), de céramiques des XVIIème et XVIIIème siècles, un département Moyen Age et Renaissance, un important cabinet de dessins (dont 40 feuilles de Raphaël) ainsi que les plans en relief (maquettes du XVIIIème siècle) d’une quinzaine de villes fortifiées par Vauban du Nord de la France et de Belgique.

Le beffroi de l’hôtel de ville

Inauguré en 1932, est le plus haut d’Europe. Le projet de sa construction résulte de la destruction de l’ancien Hôtel de ville lors de la première guerre mondiale.

La gare des Flandres

C’est la gare principale de la ville, située en centre-ville, le terme Flandres est accolé à son nom en 1993, lors de l’ouverture de la gare voisine de Lille-Europe.

IMG_0559IMG_0721

Les lieux gays

Le Privilège est situé en plein cœur du Vieux Lille l’ambiance est dynamique, le personnel souriant.

p

pp
Le quartier Masséna est bien connu pour être le lieu de sorties des noctambules lillois. C’est là que se niche le sympathique bar-tabac tanière des bears, le O’Nours. Une décoration plaisante, un lieu très dynamique et très gay.

La citadelle de Vauban & le marché de Wazemmes

Le marché de Wazemmes qui a leu tous les mardis, jeudis et les dimanches matins. Vous y trouver à coup sur des spécialités locales.

La citadelle de Lille est un ouvrage militaire bâti au XVIIe siècle pour la défense de la ville et dans le cadre du pré carré. Baptisée par Vauban lui-même la reine des citadelles, l’ouvrage militaire est remarquable par ses dimensions, la qualité de son architecture et son état de conservation actuel.

Bref, Lille séduit par son architecture flamboyante. C’est un petit bijou qui invite à la flânerie, la tête en l’air pour en apprécier toutes ses subtilités, mais c’est aussi une ville très accueillante où il y fait bon vivre. La phrase « Quand on vient dans le nord on braie 2 fois : quand on arrive et quand on repart. » est véridique ! 

Zoom sur Matt Bomer - Photo 1

Zoom sur Matthew Bomer

Vous l’avez connu dans la série « FBI Duo Très Spécial », petit retour sur cet artiste à fort caractère.

Matt Bomer a obtenu en 2000 son tout premier rôle sur le petit écran, dans le soap opéra « La Force du Destin » dans lequel il jouait un certain Ian Kipling. Il joue ensuite dans « Haine et Passion » de 2001 à 2003. Enfin, certains d’entre vous l’auront peut-être vu dans la première saison de « Tru Calling » où il jouait Luc, le petit ami d’Elisa Dushku. Enfin, il fera une apparition dans « Flight Plan » au cinéma, avant d’obtenir un rôle récurrent dans la série « Chuck ».

513de28aafad1e1d44db6725122f6df4_large

Mais c’est bien « FBI Duo Très Spécial », avec Tim DeKay et Tiffani Thiessen, la série d’USA Network, qui fera décoller sa carrière en 2009. On pourrait presque croire que le rôle de Neal Caffray a été écrit pour lui ! Toujours très élégant sur tapis rouge, Matt Bomer incarne sur le petit écran un véritable gentleman cambrioleur qui charme autant avec ses yeux bleus qu’avec ses costumes de grands couturiers… Sans oublier son chapeau, l’accessoire indispensable de ce séducteur.

Maintenant que son nom est plus connu du grand public, Matt Bomer obtient plus facilement des rôles au cinéma. On le voit brièvement dans « Time Out » avec Justin Timberlake,  avant d’admirer ses muscles dans « Magic Mike »,  le film de strip-teaseurs avec Channing Tatum… Il peut aussi compter sur ses contacts pour continuer ses apparitions en tant que guest star dans les séries : grâce à son ami Ryan Murphy, il joue dans « Glee » puis dans « The New Normal ».

Vie privée,  Matt Bomer en février 2012, lors d’une remise de récompense de la Steve Chase Humanitarian Awards, une organisation de lutte contre le sida, a révélé publiquement son homosexualité en remerciant dans un discours son compagnon, Simon Halls, et leurs trois enfants (Kit, Walker et Henry).
Matt_Bomer_est_lhomme_sexy_de_la_semaine_6

 

 

Sexe en costard...

Sexe en costard…

L’homme en costard excite et s’invite dans la plupart des vidéos pornographiques. Pourquoi aime-t-on tant les mâles en costume ?

Très peu de personnes peuvent se targuer de n’avoir jamais croisé ou avoir été troublées par des hommes en costard. N’importe quel mec apparaît de suite plus séduisant avec sa belle veste, son pantalon cintré et ses chaussures impeccables. Un jour ou l’autre, on rencontre tous ce prototype du mâle charismatique, puissant, qui porte à merveille son beau costume. Et on a qu’une envie : baiser avec lui !!!

Même si tous les hommes en costume ne sont pas des businessmen, on les associe à cette image. La vie professionnelle est synonyme de hiérarchie, de jeux de pouvoirs et de rapports de domination-soumission, ce qui excite !!! Et chacun peut se faire son petit scénario, que l’on retrouve sans surprises dans bon nombre de vidéos pornos !

Pour le coté sérieux, un homme bien habillé inspire maturité, virilité et confiance en lui tout ce qui nous excite d’autant plus, mais attention de ne pas tomber dans l’arrogance non plus !!!

Dans le porno gay, le fétiche costard (« men in suits »), se doit d’être chic et de mettre un minimum le paquet pour espérer convaincre. Domaine de tous les fantasmes, le porno se doit de jouer à la fois sur ce qui constitue notre quotidien et de le transcender !

Ce qui ressort de tout ça, au final… c’est au fond l’envie de transformer tout ce qui touche au travail (dont le latin tripalium renvoie directement à la notion de torture, rappelons-le) en plaisir. Tout ce qui au quotidien peut s’avérer être de l’ordre du stress, de la contrainte ou de la souffrance se transforme dès lors en un jeu hautement jouissif où tout peut s’inverser. Personne n’a rien à y perdre, tout le monde y trouve son compte et son plaisir… alors n’hésitez-pas les mecs, fantasmez…

Les hommes mûrs…

l1

Les hommes d’un certain âge sont encore très beaux et très séduisants ! L’avantage est qu’ils ont déjà faits les 400 coups ! Ce qu’un homme mur peut apporter à un jeune homme ; c’est le confort et la stabilité. De plus, les hommes mûrs sont généralement pourvus d’un charisme et d’une prestance que l’on ne retrouve pas forcément chez les plus jeunes.

Dernièrement un article  a retenu mon attention ; selon celui-ci évoque 8 raisons de préférer les hommes d’âges mûres :

  1. C’est un amant formidable,
  2. Il en sait plus sur la vie et vous apportera beaucoup,
  3. Il ne perd pas son temps avec des personnes fausses,
  4. Il s’est posé de nombreuses fois avant de vous connaître,
  5. Il se connait bien,
  6. Il a trouvé un but et veut que vous trouviez le vôtre,
  7. Il se bat pour ce qui est juste plutôt pour ce qui est populaire,
  8. Il ne se prend plus la tête sur de petites choses.

Ce que l’on peut dire clairement ; les raisons évoqués me font doucement rire ; avant de rencontrer monsieur mon homme, j’ai toujours été en couple avec des mecs du double de mon âge ; je me sentais en sécurité et aimé pour ce que je suis ! Néanmoins un gros obstacle était présent ; la différence d’âge implique un décalage dans la manière de vivre, de penser et d’appréhender les choses.

Pour autant, une différence d’âge importante au sein d’un couple n’empêche pas les belles histoires ; preuve en est dans ma famille: avec des écarts de 30 ans et 17 ans une telle différence peut-être viable !

Bref, vous l’aurez compris, on ne choisit pas de qui on tombe amoureux, alors que l’on ait 10, 20 ou 30 ans de différence, si les deux personnes s’aiment et s’entendent bien, l’âge n’est pas si important, non ?!!

007 Spectre

Etant un fan inconditionnel de James Bond, pourquoi ne pas vous faire découvrir la nouvelle aventure du plus célèbre des espions !?!

« Synopsis : Un message cryptique surgi du passé entraîne James Bond dans une mission très personnelle à Mexico puis à Rome, où il rencontre Lucia Sciarra, la très belle veuve d’un célèbre criminel. Bond réussit à infiltrer une réunion secrète révélant une redoutable organisation baptisée Spectre. Pendant ce temps, à Londres, Max Denbigh, le nouveau directeur du Centre pour la Sécurité Nationale, remet en cause les actions de Bond et l’existence même du MI6, dirigé par M. Bond persuade Moneypenny et Q de l’aider secrètement à localiser Madeleine Swann, la fille de son vieil ennemi, Mr White, qui pourrait détenir le moyen de détruire Spectre. Fille de tueur, Madeleine comprend Bond mieux que personne… En s’approchant du cœur de Spectre, Bond va découvrir qu’il existe peut-être un terrible lien entre lui et le mystérieux ennemi qu’il traque… » (Allociné)

Le synopsis d’Allociné peut faire croire à une histoire un peu brouillon pour ce dernier opus de James Bond, or ce n’est pas du tout le cas. Comme pour Skyfall et les autres 007, il y a excessivement peu de passage où l’on s’ennuie et où l’on pourrait s’endormir. Une action terminée qu’une autre commence et s’il n’y a pas d’action ce sont des informations importantes pour l’intrigue qui nous tiennent en haleine.

Les points négatifs :

  • Le célèbre thème musical de James Bond n’est pas assez présent, seulement sur la fin, c’est dommage.
  • Le personnage de C n’est pas assez travaillé : la doctrine de C aurait dû être mieux développée, d’autant qu’elle recouvre totalement l’idéologie mortifère de nos gouvernants actuels.

Les points positifs :

  • L’humour british. Je ne saurais pas trop vous dire  pourquoi c’est l’uns de mes humours préférés, toujours étant qu’il y a beaucoup de classe et de flegme. A tel point que l’on retrouve James qui passe du toit d’un immeuble à un canapé. Et mister se transforme en voleur (ce que Q n’apprécie pas vraiment). Bref, on sourit beaucoup et j’aime ça.
  • Les clins d’oeil incessant aux anciens James Bond qui font du bien et font vraiment sourire. James renoue même avec ses gadgets et mine de rien, on aime ça. Sam Mendes nous explique que :
    « 007 SPECTRE évoque en effet les classiques de la franchise à travers les véhicules, le ton, l’éclairage et même la coupe du costume de 007, mais je tenais également à renouer avec le glamour des destinations lointaines et exotiques des premiers JAMES BOND, et le pousser à l’extrême. »
  • Le générique est super, tant du point de vue de la chanson de Sam Smith que des images très créatives.

Le dernier James Bond de Daniel Craig ? Et maintenant que je l’ai vu, je comprends mieux le débat autour du changement ou non de l’interprète de James Bond car la fin nous donne l’impression de clore la boucle initiée avec Casino Royal. Bonne ou mauvaise chose, je ne sais pas…

Pour conclure, les points positifs l’emportent largement sur les points négatifs ! C’est un film que j’ai beaucoup aimé ! Malgré des appréhensions car j’avais vraiment été scotché par Skyfall, j’avais peur d’être déçu, et bien aucunement. C’est un grand James Bond et vivement le prochain !